« Quelques avis et textes sur la toile aujourd'hui | Accueil | Séisme, nucléaire, une voix japonaise, 1 »

21 mars 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Kesasar

très bon.
C'est beaucoup plus insidieux et peut être irrémédiable.

Pahluna

Post intéressent.
Je me demandais ce matin, quelle serait ma réaction si j'étais à la place de ces nombreux Français vivant au Japon...
Je n'ai pas trouvé de réponse car je ne suis pas au Japon... Et cela me dérange car ma Femme est japonaise et souhaite, dans un futur proche, rentrer... Quelle serait ma réaction ?!
Bon Post en tout cas ;)

Laugharne

Merci pour ce post bien réfléchi, qui remet un peu les pendules à l'heure à un moment ou le french-bashing se fait fort...

tommy

Par étranger tu veux dire les blancs non ? Les asiatiques sont quand même moins victimes de ce genre de préjudices que nous.

akaieric

C'est vrai qu'en étant en France on ne sait que penser. Est ce que moi je serais resté dans ces circonstances?

TVIP

L'image des français qui n'est pas ternie c'est vite dit. Ce n'est pas parce que les japonais ne disent rien qu'ils n'en pensent pas moins.
De plus parmi les étrangers comme d'hab la France est le bouc émissaire attitré. Ils l'ont très vite érigée en symbole de la fuite et de la presse à sensationnalisme.

Je ne compte plus les gens qui m'ont appelé en disant "oui mais la France a dit que" comme s'ils n'avaient pas leur propre ambassade. L'appel au rapatriement français a fait le tour des journaux.

Thomas

La France était la première à demander le rapatriement, mais je n'ai vu que 4 lignes dans le Yomiuri. Là où cela pose surtout problèmes à des Japonais, c'est quand des postes sont abandonnés dans une entreprise.

Breo

La France n'était même pas la première.
L'Allemagne a donné les mêmes conseils que la France plusieurs heures avant.
La Chine avait déjà commencé à évacuer certains ses ressortissants...
Bref, je ne comprends pas pourquoi la France est plus mise en avant.
French bashing des anglo-saxons ?
Quand je vois que les Anglais commence par annoncer qu'il n'y a aucun risque sanitaire, et la même journée recommande à ses ressortissant de s'éloigner de Tokyo...
Il n'en reste pas moins que la communication des médias et de l'état français reste globalement plus alarmiste que les autres pays.

truc

Le French bashing vient comme toujours des anglo saxons. Depuis la guerre d'Irak 2 c'est la même rengaine, les français capitulards, pleutres et autres conneries.

J'en ai trouvé un sur JapanProbe, un canadien, qui se moquait des français partit, mais avait lui même pris ses billets et renoncé au dernier moment, il habite à tokyo et se plain que l'ambassade canadien ne lui donne pas de pilule d'iode. Aux dernières nouvelle il a dévalisé les supérette pour de l'eau en bouteille et tanne sa femme japonaise pour partir. Bref c'est ce genre de débiles qui font du french bashing.

On parle des français mais les allemands trés sensible aux questions du nucléaire sont partis en masse, d'autre ambassade ont bien plus expressément demandé à leurs ressortissant de rentrer.

Et dire que ces anglo couillon contaminent un peu les autres avec le commentaires débiles un peu partout.

laurent

j'ai aussi entendu parler des boites étrangères qui ont immédiatement conseillé à leurs employés de s'enfuir.
mais à ma connaissance c'est un phénomène qui touche moins les profs.
enfin je n'ai pas de chiffres et puis les chiffres de l'ambassade ne comptent surement pas tout un tas de français qui ne se sont pas signalés la semaine dernière.
D'où sortent ces chiffres ?
L'ambassade ne sait pas où je suis ni ce que je fais en ce moment...
La question "Pourquoi vous n'êtes pas rentré ?" on ne me l'a pas beaucoup posée.
Et quand ce fut le cas, c'était plus pour me signaler que j'avais le choix, pas eux...
On te l'a souvent posée ?

Thomas

On ne me l'a pas posé du tout ces derniers temps. Les Japonais que je fréquentent tous les jours, c'est pour mon travail et comme travail c'est ma petite entreprise, ici, au Japon, rentrer n'est même pas une idée.
Je parlais dans ce post de la question "tu rentres quand ?" que l'on pose parfois, en général, en pas dans la période où nous sommes actuellement.

aAlex

Imaginez un Japonais dans une situation pareille en France. Son pays lui donne des consignes, sa famille veut qu'il rentre. Il ferait pareil. Et je serais très content pour lui qu'il se mette en sécurité. Je suis revenu au Japon et les Japonais qui vivent avec moi en share-house ne m'en veulent pas, ils comprennent très bien et auraient bien aimé mettre les voiles si ils n'avaient pas eu leur boulot.
Ne croyez pas que tout les japonais non pas bouger de Tokyo.
On a la possibilité de partir en cas de crise, pourquoi vouloir faire son malin et prendre des risques. Ça ne vous donnera pas le droit à un allongement de visa, vous n'aurez pas une mention spéciale sur votre passeport.
Les japonais qui voyaient les étrangers partir ça les stressaient car ils croyaient qu'on avait des infos qu'ils n'avaient pas.

Thomas

Je et On ne fait pas les malins à rester à Kyoto :
J'ai mon entreprise, de la famille et je ne me sens pas particulièrement en danger à Kyoto. Cela fait 3 bonnes raisons pour que l'idée de partir ne me viennent pas à l'esprit, non ?

Jerome

Et moi je compte bien retourner voir mon frère et mes amis japonais le plus vite possible car j'adore ce pays.

Bon post Thomas.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.