« Flutterscape : 50000 fans en 3 jours sur Facebook | Accueil | Propreté ! »

13 février 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Riensdutout

Très très bon post!
Tout est délicieusement exact...

mym

J'ai vraiment eu de la sympathie pour vous car je suis y allée aussi avec un designer français qui était habité à Kyoto et qui a envie de travailler avec l'artisan Japonais.
Je voudlais savoir plus sur le système et la condition des artisan Japonais...

la rabichette

Ca me console un peu de voir ce post parce que je suis de l'autre côté de la barrière, je cherche des artisans/fabricants de tissus japonais et c'est la croix et la bannière... même après avoir fait office du tourisme, jetro, ambassade et tout ce qu'on peut trouver sur Paris, c'est dommage tout ça quand même!

Sugar boy

Je trouve votre commentaires pas si réaliste que ça. Il y a plein de petites entreprises japonaises qui ne font pas partie de ces grands ensembles et qui proposent de très bons produits et savent parler en anglais voir en français. De plus en plus d'entreprises japonaises commencent à parler une autre langue et font de gros efforts. Après sur un salon de ce type c'est aussi à nous acheteurs de savoir faire le tri.
Moi je suis très satisfaite des entreprises japonaises que j'ai rencontré à Maisons et objets et avec qui je travaille régulièrement. Sans leur venue au salon je ne les aurais JAMAIS découverte.

Thomas

Sugar Boy : c'est vrai il y en a et qui viennent par leur propre moyen sur le salon, une bonne vingtaine environ. Masking Tape est l'une de celle qui se développe vraiment bien à l'international.

Cela reste une minorité de PME et mon propos ci-dessus parle avant tout des entreprises qui sont "entrainées" par des CCI ou le JETRO.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.