« Merci | Accueil | Définition du design »

03 juillet 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ken

De toute façon le traitement des médias français sur l'asie est rarement "positif". Et ceci n'est pas seulement à l'égard du Japon. Ceci dit, certaines mauvaises publicités sont méritées, et la chasse à la baleine en est une.

Même si je souscris à la protection des diversités culturelle du monde, j'ai quand même du mal à me convaincre que la chasse de baleine est une "tradition" que l'on doit protéger.

Face à la mondialisation, toutes les cultures doivent aujourd'hui mettre en question leurs valeurs traditionelles, car on peut pas éviter la comparaison avec d'autres repères mondiaux.

Je crois aux valeurs internationales de base, la liberté d'expression, où l'egalité des hommes par exemple. Et la protection de l'environment à mon avis, plus précisement la protection de la diversité de faune et de fauna du monde, pèse plus que le maintient de certaines traditions "primitives".

Des arguments qui laissent entendre que l'Occident n'a pas le droit de critiquer le Japon sur leur politique de chasse de baleine, car l'Europe n'est guère meilleur sur la question de l'environment, ne peut être accepter. Comme dit Beaumarchais, "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur".

Thomas

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'on peut accepter certaines pratiques dites culturelles quand elles en respectent pas l'Homme ou la nature.

Et les arguments japonais n'ont rien de bienfondés je crois.

Ken

Le plus dur n'est pas de te convaincre car c'est comme dit les anglais "preaching to a choir" car l'on partage le même référence. Ce qui est plus challenging est de trouver un japonais, qui aurait un avis sur ce point, et d'en discuter avec lui pour voir and comprendre clairement son point de vue.

J'ai du mal à trouver les japonais qui sont prêts à exprimer leur avis,surement à cause de l'absence totale de la connaissance de leur langue de ma part :-)

Mais bon.

Thomas

Beaucoup ont une opinion sur cette questions je pense, même ceux qui ne lisent pas les journaux ou qui n'ont pas d'opinion particulière en politique: et toujours les mêmes arguments sont ressortis, c'est donc bien la preuve d'une opinion rabachée par les médias.

fura

le debat ne se fait pas dans des conditions honnetes, ni du cote des pecheurs -consommateurs ni de celui des opposants qui se groupent dans des associations pas particulierement apolitiques. comme cette discussion me gave, je vais deguster un petit foie gras.

Thomas

Si les Japonais élevaient les baleines dans des bassins géants en les gavant comme on le fait avec les canards, il n'y aurait pas tant de problèmes !

alain

Tout d'abord, bravo pour avoir tenté d'ouvrir une discussion (sur cette question) avec des japonais, parce qu'il est quand même toujours difficile de recuillir un avis (tranché, ou pas) d'un japonais. (là, je suis très mauvaise langue, car mon court séjour du pays ne pèse rien à côté de tes 3 ans de vie au Japon…). mais pour avoir tenté le coup en français avec des japonais étudiant notre langue, je reste encore septique sur leur capacité à donner leur point de vue.
Ensuite, très bonne dernière idée quant à l'élevage de baleines. le gros problème restant encore la gestion des aliments donnés à consommer au cétacé, et les déjections qui s'ensuivent. En effet qui dit aquaculture dit forcément prise en compte des effets néfastes pour l'environnement (à voir, les grosses difficultés d'implanter au large des côtes médit. françaises et italiennes une grosse ferme marine destinée à élever des thons…). Alors imaginons un petit peu, allez, une dizaine de baleines au large Yokohama, une autre dizaine au large de Tokyo etc… ce serait formidable d'imaginer cela; mais je ne connais aucune étude sur le sujet, pourtant, vu les dangers sur notre planète et l'importance des filières piscicoles à travers le monde, je serai bien étonné qu'il n'y ai rien sur cette question.
L'autre problème tient au fait qu'un bestiau comme un cétacé ne se manipule pas comme un vulgaire esturgeon.

Ken

Je suis d'accord avec Alain, et crois moi, la durée de sejour au Japon ne compte pas. J'ai un ami français qui habite au Japon depuis 12 ans et il n'a pas plus de chance pour trouver un japonais ou une japonaise qui ose d'avoir un avis.

Sur ce sujet, il est intéressant, pour moi en tout cas, de se poser la question sur pourquoi ont-ils tant de hésitation pour le débat? Est-ce tout simplement leur culture? Leur tradition? Leur coutume? Au fait, ça me frustre de ne pas avoir une réponse de la part des japonais chaque fois j'évoke une question polémique... Est-ce la barrière de la langue?

Certes toutes les hypothèses évoquées en haut jouent un rôle dans l'explication, mais je crois fort que le syntaxe de la langues japonaise joue un rôle primordial. Puisque je ne suis pas un linguiste dans la langue japonaise, je ne peux trop en dire plus. Ceci dit, je crois que les langues et langages européens sont plus adaptées pour les débats ou bien pour la rhétorique. Or les langues asiatiques, comme le chinois que je connais un peu, sont peu disposées pour ce genre d'exercises...

Thomas

C'est surtout que dans la culture japonaise, le conflit n'est pas recherché. Mais comme ils disent, "10 personnes, 10 couleurs !"

alain

…à la lecture des deux derniers commentaires, j'avais en tête l'idée que c'est la culture qui nous sépare des japonais (ce pourquoi d'ailleurs tant d'européens sont fascinés par le Japon, ce mystérieux mystère qui opère dans cette société; du non-dit pour préserver le respect de l'autre ?). Tout comme les ricains semblent proches de nous (leur culture est expansive et nous en soupons à la TV, dans les supermarchés, dans le vocabulaire… nous nous sommes rapprochés de cette culture, moins hermétique que celle du Japon), dans le fond et dans les faits ils sont très différents : religion(s), politique, mœurs…
Une question cependant depuis que je suis ton blog. Si toi tu as cette volonté de "parler" de ce pays à travers tes billets, est-ce que les japonais sont aussi présents dans la blogosphère ? Parceque au fond, un blog est un fabuleux moyen d'expression pour véhiculer ses propres opinions. Tu vois où je veus en venir ?

Thomas

Pour ce qui est de la blogosphère japonaise, elle est immense ! et on y parle de tout et certainement même de politique.

Il ne faut pas réduire le Japon a des femmes au foyer, des salary men et des filles en maillot de bain, ça c'est l'image pour provoquer dont j'aime bien parler, mais il y a pas mal de gens qui s'intéressent à la politique, il y a des journaux tout à fait sérieux sans fille nue à l'intérieur qui sont très lus et qui ne connaissent pas la crise comme les quotidiens français.

alain

…bref, comme en Angleterre !

fouchepate

c'est vrai qu'il faut savoir oublier ces convivtions quand on est dans un autre pays avec d'autres coutumes: j'ai moi aussi gouté de la baleine lors de mon séjour en norvège et j'ai trouvé ça bon mais ce n'est pas pour ça que je chercherai à en acheter

isanatori

Bonjour,

M'interessant a la question de la chasse a la baleine au Japon, je me permets de faire un commentaire, notamment sur les deux videos de TF1 citees.

Les baleines capturees et depecees dans les deux (ou l'unique) reportages sont des baleines a bec de Baird (Berardius Bairdii). Il s'agit d'une espece d'odontocetes (cetaces a dents) mesurant en moyenne 10 metres a l'age adulte, et dont la gestion est en dehors de la juridiction de la Commission baleiniere internationale (CBI). De ce fait, cette espece n'est pas sous le coup du moratoire sur la chasse commerciale adopte en 1982 par la CBI. La chasse qui a lieu a Wada est commerciale et n'a aucun rapport avec la chasse scientifique que le Japon conduit en Antarctique et dans le Pacifique nord-ouest.
Tout ceci prouve une chose : les medias occidentaux en general, et TF1 en particulier dans le cas present, ne font pas leur boulot correctement puisqu'ils diffusent des informations erronees ou incompletes.

Si le sujet vous interesse, je vous invite a jeter un coup d'oeil a mon blog :
http://isanatori.blogspot.com/

Thomas

Merci beaucoup pour ces precieuses informations !
Les journalistes qui bossent pour TF1 au Japon, sont loin de faire un boulot correcte...

Pascal Bresson

Pour vos enfants, lisez les nouvelles Aventures de POULPIA, la petite pieuvre écolo qui se bat contre la bêtise humaine et qui nage au secours (avec l'aide de ses amis dauphins, pingouins, ours blancs et morses) des baleines qui se trouvent être en dangers au pays des icebergs.

POULPIA AU SECOURS DES BALEINES T.1
Pascal Bresson et Nicolas Hulot
Editions Chadoré - 10 euros
28 pages en couleurs
A partir de 4 ans

editions-chadore.fr

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.